DIETETIQUE & MICRONUTRITION DANS LES TENDINITES

Publié le par joetriton

DIETETIQUE & MICRONUTRITION DANS LES TENDINITES

 

http://collazymes.org/Europe/images/corps_webb.jpg 

 

Vous souffrez de  tendinites chroniques? Une modification de vos habitudes alimentaires, vous mènera vers la voie de la guérison.

 

Le tendon est un tissu constitué de cellules capables de se régénérer  en cas de  blessure mais cette capacité à se régénérer  dépend d’une multitude de choses :

 

-       L’hydratation :

 

Une mauvaise hydratation diminue le volume plasmatique et par conséquent le flux  sanguin arrivant au tendon. La vascularisation étant moins bonne, le tendon est moins bien irrigué et la cicatrisation ne peut se faire correctement car la quantité de micronutriments nécessaire n’est pas fournie au tendon en souffrance !

 

Boire régulièrement pendant un effort avant de ressentir la soif permet de prévenir un état de déshydratation !

Portez une attention à vos apports hydriques tout particulièrement les jours d’entraînement !

 

-       L'hyperperméabilité intestinale:

 

Le passage dans la circulation sanguine par l’intermédiaire de la paroi intestinale de substances antigéniques (susceptibles de déclencher une réaction immunitaire) peut être à l'origine de réactions inflammatoires en chaîne dirigées contre certains constituants des tendons.

 

Une consommation quotidienne de probiotiques (yaourts nature consommés en dehors des repas, levure de bière active) vous permettra de renforcer vos défenses immunitaires et de redonner à votre intestin une perméabilité physiologique

 

-       Le stress oxydatif:

 

La production massive de radicaux libres (pollution, tabac, stress, exercice physique intense...)  peut altérer vos cellules et vos tissus ! Un apport adéquat d’antioxydant par une alimentation adaptée pourra éviter les effets délétères des radicaux libres.

 

Les fruits et légumes frais nous apportent ces antioxydants naturels et permettent de limiter l’acidité de votre organisme !

 

-       Le déséquilibre entre acides gras polyinsaturés oméga-6 et oméga-3:

 

Le bon rapport oméga 6 / oméga 3 dans l'alimentation se situe autour de 5.

L’agriculture et l'élevage intensifs ont entraîné petit à petit une nette diminution de la teneur en oméga-3 dans de nombreux aliments comme les légumes verts à feuilles, les viandes, les œufs et même les poissons. Il en résulte que ce rapport se situe couramment entre 10 et 30 malheureusement au profit des omégas-6. Or cet équilibre est indispensable pour le bon fonctionnement de nos cellules et de nos organes.

 

Il est donc recommandé d’avoir des apports enrichis en omégas 3 pour contrecarrer ce déséquilibre ! Utilisez donc l’huile de colza, les noix, le poisson...

 

-       L'excès d'acidité dans les tissus:

 

Un bon équilibre acido-basique est nécessaire au bon fonctionnement de l'organisme mais l’alimentation moderne est plutôt acidifiante.

 

Il faut donc limiter les aliments acidifiants (fromages, viande...) et consommer d’avantage d'aliments alcalinisants (légumes, fruits...).

Buvez si vous le pouvez une eau alcalinisante après l'effort (Badoit, Vichy)

 

 

 

Publié dans Diététique

Commenter cet article

Pascal S 18/12/2009 21:27


Bonjour
Bienvenue dans la communauté "Montagnes & Sports"
N'hésitez pas à aussi nous faire découvrir cette triple activité sportive en image.
@ bientôt


joetriton 18/12/2009 21:29



Merci beaucoup!